Observer son territoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Observer son territoire

Message  chkacheu le Jeu 19 Nov - 22:39

Observer son territoire

Tout bon gestionnaire, piégeur, garde-chasse et même chasseur se doivent d’observer les populations de gibier sur leur territoire. 
Le gestionnaire d’un territoire doit se poser plusieurs questions en fonction des aménagements qu’il veut entreprendre.  

Pour la perdrix grise par exemple :
- Est-ce qu’un couple ou une compagnie peut trouver un refuge dans un rayon de 150 à 200 mètres ? (distance maximal où une perdrix peut échapper à un rapace qui la pourchasse)
- Y a-t’il un couvert intéressant ou un agrainoir à proximité pour son alimentation pendant la période de ponte et couvaison? (implantation d’un agrainoir comme source de nourriture)
- Après l’éclosion, où emmènera-t-elle les poussins pour qu’ils trouvent des insectes ? (bandes enherbées, fumières …)

Pour le lapin de garenne :
- Est-ce que la zone est propice au lapin de garenne ?
- Y a-t’il des couverts à proximité (haies, refuge d’urgence, cultures à gibier…) ?
- Une population abondante sur un secteur ne causera-t-elle pas des dégâts sur les cultures voisines ?

Toutes ces questions sur l’aménagement de son territoire sont essentielles afin de cibler les actions futures. On n’implante pas une haie comme on implante un agrainoir. Il faut choisir une zone où la haie sera bénéfique pour le gibier mais aussi où elle ne gênera pas l’agriculteur. 

Un exemple concret :
Vous remarquez une mortalité importante (perdrix grise, faisan commun…) toujours au même niveau d’un axe routier. Afin de réduire la mortalité, planter une haie qui obligera les perdreaux et les faisans à prendre de l’altitude pour traverser l’axe routier. Vous observerez moins de perte au niveau de cet axe routier.


Quelques situations

Autour de l’agrainoir :
- Le début de la couvaison pour la perdrix grise se signale par les crottes qui triplent de volume en cette période. 
- Une cuvette de poussière indique qu’une perdrix ou un faisan s’est pouillé 
- La présence de terriers de ce type qui indique la présence des rats. 

Les chemins de remembrement
Lors de vos promenades sur votre territoire, vous observerez le gibier sur les chemins de remembrement et chemins de terre. Le gibier affectionne cette zone car la circulation y est facile, c’est une zone où le gibier se sent en sécurité et on y trouve des insectes mais aussi du blé perdu durant la moisson par exemple. 

Le temps et l’heure jouent beaucoup sur la chance de contacter les compagnies de faisandeaux et de perdreaux. Bien souvent en été, j’observe plus de contacts en fin de journée ou tôt le matin lors des journées chaudes. Cela me permet de contacter mes premières compagnies, de les compter et de les suivre durant les semaines suivantes.  Même chose en automne / hiver, où les jours raccourcissent, mais où les observations se font de manière régulière en fin d’après-midi surtout autour des agrainoirs.
avatar
chkacheu
Admin

Messages : 36
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Pas-De-Calais

Voir le profil de l'utilisateur http://chassegestion62.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum